« Au sein de la colonie, on retiendra l’importance donnée à la découverte de la nature, à la marche en montagne et au goût de l’effort : Je m’engage à favoriser les activités liées à la montagne et à éveiller le regard des enfants sur la beauté de ce cadre. J’attirerai l’attention sur l’importance du respect de cet environnement. Je ferai également respecter les règles de sécurité en montagne ».

Cet extrait de notre charte souligne l’importance de la montagne dans les séjours de la colonie. Outre la situation face à de très beaux sommets et au glacier de l’A Neuve à 1600m., notre colonie essaye via la montagne de transmettre des valeurs humaines telles le respect des sites, se mettre au pas des plus faibles lors des randonnées afin que tous atteignent le but, le dépassement de soi, le silence et l’observation. Lors des courses qui ont lieu chaque semaine, même si la mise en route est parfois difficile (poids des sacs, trouver le rythme, garder le souffle), le résultat est le plus souvent rayonnant sur le visage des jeunes et des enfants au retour, malgré la fatigue et les cloques parfois. Dans une vie où la vitesse, l’électronique, la facilité et le paraître prennent une place toujours plus importante, la montagne nous appelle et nous met face à nos limites, nos responsabilités face à ses dangers potentiels, nous ne maîtrisons pas tout. Elle nous livre, spécialement dans le Val Ferret, sa nature sauvage et sa vraie beauté, presque inchangée depuis 50 ans (mise à part la fonte des glaciers !).

Presque chaque année, lors d’un violent orage, la route nous reliant à la vallée est coupée. La flore et la faune sont visibles à proximité (cf . ci-dessous description de courses). Lorsque le temps le permet, une nuitée de camping en petits groupes lors d’une course est une expérience unique et laisse des souvenirs inoubliables des années après.

Exemples de courses (par Jean-Michel Poncet)
Je privilégie des courses intéressantes et originales en circuit plutôt que les éternelles Lacs Fenêtre, Champex, Petit Col, cabane de l’A Neuve retour par le même chemin.

rousse1Course No 1 Lac Fenêtre – Col de l’Arpalle-Col du Névé de la Rousse :  Depuis le bout de la route goudronnée après Ferret, atteinte des Lac Fenêtre par un sentier large et facile en 2h30. Depuis le premier lac, montée en 45 minutes au col de l’Arpalle 2656m et redescente en 1h dans le val de l’Arpalle, nombreux bouquetins sur les crêtes alentours, où l’on rejoint la bifurcation pour Ferret (pic-nic de midi). Remontée en 30 minutes au col du névé de la Rousse 2752m. La roche y est particulière jaune orangé, riche en soufre et fer. Vue magnifique sur la combe de l’A. Retour sur la Fouly en 2h30. Bien repérer les marques de peinture car le chemin est parfois peu visible (plaques de neige).
Variante sur 2 jours : Camper aux Lacs de Fenêtre (y laisser les tentes qui peuvent être utilisées par un autre groupe le jour suivant)- Au col du névé de la Rousse, descendre la combe de l’A jusqu’à Liddes (4h.) : Flore exceptionnelle (Edelweiss) et marmottes garanties.

rousseCourses no2 Col du Ban Darrey-retour par le Gd Col Ferret : Depuis la route goudronnée après Ferret, prendre le chemin carrossable en direction des Ars Dessus puis à droite en direction de l’alpage du Mt Percé que l’on atteint en 1h. Après, on s’élève progressivement d’abord en suivant le cours d’eau (marmottes) puis on le laisse en contrebas sur sa gauche (bien suivre les marques de peinture) pour atteindre le Col du Ban Darrey en 2h15 – 2695m. Frontière italienne. Bouquetins souvent sur les crêtes. Redescente (fréquemment névé assez raide sur 50m. une corde peut être utile) sur l’Italie en longeant la montagne sans trop perdre d’altitude et atteindre le Gd Col Ferret- 2537m en 1h30. où l’on rejoint le large chemin du Tour du Mt Blanc jusqu’à Ferret via l’alpage de la Peulaz (dégustation de lait et fromage), en 2h30 jusqu’à la Fouly. Possibilité de camper après l’alpage du Mont Percé.